Archives pour la catégorie blog

blog

Marche LGBT

Marche LGBT

Benjamin_de_Diesbach_LGBT-1J’ai suivi le samedi 24 juin la marche LGBT ( le mouvement Lesbien, Gay, Bisexuel et transsexuel ). Le cortège s’est réuni place de la Concorde et s’est dirigé vers la place de la République. J’ai passé l’après-midi rue de Rivoli à photographier les chars et la foule qui déambulaient sous le soleil.

Benjamin_de_Diesbach_LGBT-2J’ai été frappé par la jeunesse des participants. La cause semble aujourd’hui l’affaire de tous : homo ou hétéro. Elle fédère les énergies contestatrices. Des énergies joyeuses et bruyantes qui investissent la rue. On brise les repères avec humour.

Benjamin_de_Diesbach_LGBT-3Aller au-delà des repères, de la pensée unique et du bon goût. C’est l’expression d’une créativité sauvage et anarchique.

Benjamin_de_Diesbach_LGBT-7
Marche_LGBT_Benjamin_de_Diesbach-27
Benjamin_de_Diesbach_LGBT-5
Benjamin_de_Diesbach_LGBT-19
Benjamin_de_Diesbach_LGBT-10La crise des partis politiques est l’expression d’une crise généralisée de l’establishment. Des responsables qui sont déboussolés dans tous les domaines : mode, art, économie. Leur présence suscite le rejet. Leurs idées sont éculées et sans direction. A l’opposé, la rue s’impose avec créativité. La rue est un réservoir d’idées comme elle le fut à la fin des années 70 ( Punk, Basquiat, Gaultier ) ou dans les années 90 ( Rap, Grunge, Snowboard ).

Benjamin_de_Diesbach_LGBT-14

Benjamin_de_Diesbach_LGBT-15J’ai été saisi par cette queue d’une sirène jonchée sur un char. Comme le disait André Breton : « Beau comme la rencontre d’un parapluie et d’une machine à coudre sur une table de dissection ».

Benjamin_de_Diesbach_LGBT-16Depuis 20 ans, la contestation a été systématiquement récupérée. Le capitalisme a su intégrer la transgression dans les techniques de vente et de marketing. Il y a urgence à inventer de nouvelles violations.
Benjamin_de_Diesbach_LGBT-18

Benjamin_de_Diesbach_LGBT-21

Benjamin_de_Diesbach_LGBT-22

Benjamin_de_Diesbach_LGBT-24

Kick Boxing

Kick Boxing

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-3J’ai photographié le 20 mai, la compétition organisée par le Boxing Union Club de Sannois. J’appartiens à ce club depuis un an, en tant qu’honorable débutant. Durant cette compétition, J’ai saisi de beaux moments et plus que tout, derrière mon appareil, j’ai évité de me faire savater sur le ring.

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-13Il y a 20 ans, je discutais dans un café à Genève avec mon ami Alf. Droitier, Il me disait l’intérêt qu’il avait à dessiner et écrire de la main gauche. Il jugeait le résultat plus créatif car cette main n’était pas domestiquée. Malhabile, elle conservait sa liberté de création. Aujourd’hui J’applique ce principe « main gauche » à mon travail photographique. J’évite de contrôler, je laisse le flou s’installer. Les imperfections et les accidents donnent du relief à l’image.

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-20Un participant fait des étirements. J’aime les trainées de lumière et de couleur qui dynamisent l’image.

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-7La photographie de reportage au grand angle a une fonction bien précise. Contrairement aux portraits serrés, elle nous renseigne sur le contexte de la situation.

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-11Voici le moment crucial : le coup de poing sur le nez. Je suis admiratif du geste car toucher en Boxe n’est pas chose aisée. Il faut être proche de l’adversaire et immanquablement on risque d’être soi-même frappé.

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-8Un instructeur s’occupe du nez d’un compétiteur. Le gros plan en Noir et Blanc laisse cours aux émotions.

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-5La photographie a, selon moi, peu à voir avec la réalité. Photographier c’est aller au-delà de la banalité en tordant la réalité. L’informel est un moyen, il introduit de l’imprévu.

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-24

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-6L’entraînement sur le sac avant le match. En décentrant le sujet et en choisissant un cadre déséquilibré, on donne une dynamique « constructiviste » à l’image.

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-22

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-14Fin de la journée, on range ses affaires. J’aime la forme en V de la silhouette et le flou qui règne autour d’elle.

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-21

Benjamin_de_Diesbach_Kick_Boxing-15

La Justice en Images

La justice en Images

Depuis deux ans j’effectue des missions pour le ministère de la justice. Une opportunité née d’une rencontre avec David Martin, le dirigeant de l’agence 1616 prod. Voici quelques images, parfois drôles, de cette aventure passionnante au sein de l’Etat.
Benjamin_de_Diesbach___Christiane_Taubira-1Une rencontre au ministère entre Christiane Taubira et des jeunes de Guyane. L’hôtel de Bourvallais, situé sur la place Vendôme, confère à l’image un cadre somptueux. Durant mes premières missions, j’ai été frappé par la gentillesse et l’attention de Christiane Taubira pour les jeunes. La photo est prise à la fin de la réunion, lors de la traditionnelle séance de selfies.

Ministère de la justice par Benjamin de DiesbachPortrait d’un jeune de Guyane. Une allure incroyable, une excentricité logée dans les détails.

Benjamin_de_Diesbach___Christiane_Taubira-2Que l’on apprécie ou non Christiane Taubira sur le plan politique, il est indéniable que sur le plan photographique la ministre est très intéressante. Un portrait en noir et blanc, un moment rare de quiétude.

Benjamin_de_Diesbach___Christiane_Taubira_TGI_Douai-1Visite du Tribunal de Grande Instance de Douai le 25 janvier 2016. Christiane Taubira constate les dégâts occasionnés par un incendie criminel. Je chemine entre les nombreux personnages, présents à toutes les visites de ministres : préfets, directeurs des services, membres de la presse. Impressionnant cortège.

Benjamin_de_Diesbach___Christiane_Taubira_Paris-1Pose de la première pierre en compagnie d’Anne Hidalgo le 6 mai 2015, du futur palais de Justice de Paris. Cet imposant édifice de la porte de Clichy remplacera en 2018 le palais actuel situé sur l’Île de la Cité.

Benjamin_de_Diesbach___Christiane_Taubira_-4Rencontre à Grenay ( Nord ) avec Norbert Gilmez, le doyen des mineurs grévistes de 1948. Christiane Taubira souhaite que l’on commémore cette « histoire de courage ». Une fois encore, sa proximité avec la population me frappe. Quelques jours après, Christiane Taubira démissionne du gouvernement.

Benjamin_de_Diesbach___Jean-Jacques_Urvoas___Fleury_Merogis-1Déplacement à la maison d’arrêt de Fleury-Mérogis avec le nouveau Garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas. Le ministre est accueilli par la directrice de l’établissement Nadine Picquet. Passant une première grille, le ministre se moque : « vous les photographes, il vous faut toujours des barreaux sur l’image ».

Benjamin_de_Diesbach___Jean-Jacques_Urvoas___Fleury_Merogis-2Visite d’une cellule témoin avec les surveillants. A leur contact, on prend conscience de la difficulté de leur mission.

Benjamin_de_Diesbach___Jean-Jacques_Urvoas___Fleury_Merogis-3Un espace très exigu, baigné par cette étrange lumière bleue.

Benjamin_de_Diesbach___François_Molins-1Tribunal de Grande Instance de Paris : audience solennelle de rentrée ( janvier 2017 ). Un portrait volé de François Molins, Procureur de la République de Paris. Magistrat en charge des dossiers concernant les crimes terroristes, il est devenu très médiatique.

Benjamin_de_Diesbach___Audience_solonnelle_de_rentrée_TGI_Paris-1

Benjamin_de_Diesbach___Jean-Michel_Hayat-1Jean-Michel Hayat président du TGI de Paris et à sa droite Eliane Houlette. Cette dernière, Procureur du Parquet National Financier, a déclenché l’enquête sur François Fillon.

Benjamin_de_Diesbach___François_Hollande-1Le plus déroutant chez François Hollande est son incroyable popularité. En contradiction totale avec l’opinion, la foule ce jour-là prend plaisir à lui serrer la main, à faire des selfies avec le président.

Benjamin_de_Diesbach___François_Hollande-2A son aise avec tout le monde, le Président de la République passe d’un groupe à l’autre. L’omniprésence des politiques dans les médias, nous les rend très familiers.

Benjamin_de_Diesbach___ENM_Bordeaux-1Prestation de serment des auditeurs de justice à la cour d’appel de Bordeaux, le 3 février 2017. Cérémonie qui a lieu en présence du ministre de la justice, Jean-Jacques Urvoas.

Benjamin_de_Diesbach___ENM_Bordeaux-2

Benjamin_de_Diesbach___ENM_Bordeaux-3En moyenne, les élèves magistrats sont âgés de 28 ans. 74 % sont des femmes et 26 % sont des hommes.

Benjamin_de_Diesbach___ENM_Bordeaux-4L’appel est fait. Les auditeurs répondent « je le jure » en levant la main droite. Ils s’engagent à respecter le secret professionnel. C’est la première fois que les élèves revêtent leur robe.

Benjamin_de_Diesbach___ENM_Bordeaux-5

Nuit-Debout

Nuit-Debout

Par un beau soleil d’avril, je me suis rendu place de la République. Une fin d’après-midi d’un fin de week-end, pour comprendre le phénomène « Nuit-Debout ». Ni approuver, ni condamner mais saisir un mouvement, une kermesse, qui étonne et agace.
Nuit_debout-1 Sur la place, on parle beaucoup, en petit comité comme en assemblée, on fait des dessins, parfois la cuisine, on chante et on consulte des avocats. En bref on veut PARTICIPER ! La « participation » est une tendance lourde, elle a fait le succès des réseaux sociaux. Comme Facebook, « Nuit-Debout » est un joyeux bordel, joyeux comme le désir de s’exprimer.

Nuit_debout-2On rassemble 20 à 30 personnes et on organise des commissions. Elles sont diverses et multiples : commission Campement, commission Dessin Debout etc… Ici sur l’image, la commission Numérique qui lance un débat : REFAIRE LA DÉMOCRATIE, pourquoi, comment et avec qui ? Un vaste débat animé par Richard Stallmon, initiateur du mouvement du logiciel libre.

Nuit_debout-3

Nuit_debout-4

Nuit_debout-5Chorale-Debout / Atelier de chansons de lutte. Une occasion pour moi de découvrir de vieilles chansons françaises. Avant la prédominance des médias de masse, les chansons véhiculaient l’information. Il y avait des chansons sur tout : le bagne, les grèves, les incendies et les naufrages.

Nuit_debout-6

Nuit_debout-7

Nuit_debout-8Tous les soirs, l’assemblée générale réunit des centaines de gens. C’est un défilé d’intervenants prenant la parole pendant deux à trois minutes . Des luttes rassemblant des intermittents, des féministes, des syndicalistes. Le restaurant communautaire en profite pour prendre le micro : « Nous avons besoin d’une bonbonne de Gaz, qui en possède une ? ».

Nuit_debout-9Est-ce donc cela une révolution ? Un torrent de paroles, un désir irrépressible d’expression. Je pense aux souvenirs de Tocqueville sur la révolution de 1848. Me vient aussi à l’esprit, le film de William Klein sur mai 68 « Grands soirs et petits matins ». On y retrouve les mêmes scènes : des gens qui se parlent, inconnus les uns aux autres. Des inconnus qui s’écoutent et refont le monde.

Nuit_debout-10

Nuit_debout-11

Nuit_debout-12

Nuit_debout-13Papiers découpés et crayons de couleur. Au village de la République, on écoute les prises de parole et l’on se divertit dans les ateliers créatifs. Contre l’uniformisation de la pensée et des formes, une seule attitude. L’attitude « C’EST-MOI-QUI-L’AI-FAIT ».

Nuit_debout-15Nuit-Debout invente une langue de signes pour débattre en assemblées. Pour manifester son approbation, on lève les deux mains et on remue les poignets. Il existe aussi des gestes pour la désapprobation, la demande de parole, la demande de silence…

Nuit_debout-16Les malentendants sont très actifs au sein de Nuit-Debout. Ils se battent pour l’accessibilité de tous aux moyens de communication. 500 000 malentendants et aveugles ne peuvent téléphoner du fait de leur handicap. Ils font pression sur les opérateurs télécoms afin qu’ils créent un « centre de relais téléphonique ». Un centre qui assure en mode simultané la transcription en langue de signes ou en communication multimodale d’une conversation.

Nuit_debout-17

Nuit_debout-18Je suis étonné par la mobilisation et sa diversité. On trouve place de la République, un tas de professions différentes : des médecins, des avocats, des cuisiniers. Sous la protection d’une bâche tendue, un studio de télévision s’est créé. A l’entrée de la tente, on lit sur un vieux morceau de carton déchiré : « Ne pas rentrer, émission en cours ».

Nuit_debout-19

Nuit_debout-20L’inévitable personnage des médias. Un peu hagard, un peu flippé, dans l’attente d’un débordement violent ou d’un je-ne-sais-quoi.

Nuit_debout-21

Nuit_debout-22

Contre la loi travail

Contre la loi Travail

Benjamin_de_Diesbach_Manifs_contre_la_loi_El_Kohmri-1Par un samedi pluvieux, je me  glisse dans la manifestation contre la loi El Khomri. Mon but : faire des photos et satisfaire ma curiosité. Rapidement Je suis pris par l’énergie du mouvement. Ici, on est loin de la laideur. Loin des gros ballons obèses et des casquettes criardes made in CGT. Ici, on est avec la jeunesse : des banderoles bric-broc et des slogans aussi poétiques qu’absurdes : « Grève Générale ! Abolition du travail ».

Benjamin_de_Diesbach_Manifs_contre_la_loi_El_Kohmri-11Depuis quelques jours, j’écoute les langues qui commentent l’événement. Tout me semble faux : l’aspect éphémère du mouvement, l’angle purement économique… Il se passe quelque chose de plus profond. Une volonté de sortir du conformisme général qui touche tous les domaines de nos vies : l’information, les arts, la vie en commun. Derrière le discour prêchi-prêcha contre le capitalisme et le patronat, Il y a un grand désir d’affranchissement. Un souffle de liberté.

Benjamin_de_Diesbach_Manifs_contre_la_loi_El_Kohmri-5

Benjamin_de_Diesbach_Manifs_contre_la_loi_El_Kohmri-2

Benjamin_de_Diesbach_Manifs_contre_la_loi_El_Kohmri-6

Benjamin_de_Diesbach_Manifs_contre_la_loi_El_Kohmri-4

Benjamin_de_Diesbach_Manifs_contre_la_loi_El_Kohmri-20

Des jeunes étudiants italiens et communistes. Ma ché ! quelle ambiance dans la foule. Charmants et élégants ils ont poussé la chansonnette « Bella ciao ». L’esprit des partisans étaient parmi nous. On les imaginait avec leurs grands chapeaux et leurs armes automatiques. Dans une manif qui se respecte, il faut toujours avoir des communistes italiens.

Benjamin_de_Diesbach_Manifs_contre_la_loi_El_Kohmri-7

L’artiste en quête de public. Il y a un aspect carnaval et grand-guignol dans ce mouvement qui me plait beaucoup. Ici, on ne se prend pas au sérieux, on se lance dans n’importe quelle création. La contestation version « Gore ».

Benjamin_de_Diesbach_Manifs_contre_la_loi_El_Kohmri-8

Benjamin_de_Diesbach_Manifs_contre_la_loi_El_Kohmri-10

A ce stade de la manifestation, on plonge dans la bêtise la plus noire. Photo des casseurs, attirés par la violence comme les mouches sur la bouse. Détestables crétins, lâches et cruels qui éructent de joie à Bastille lorsqu’un policier est blessé par un lancer de fusée. Ultra minoritaires, ils sont toutefois sur-représentés dans les médias.

Benjamin_de_Diesbach_Manifs_contre_la_loi_El_Kohmri-26

Manif_9_avril-19

Benjamin_de_Diesbach_Manifs_contre_la_loi_El_Kohmri-23

Manif_9_avril-21

Corporate

Portrait Corporate !

Aujourd’hui, l’utilisation massive d’internet implique une bonne maîtrise de sa communication. Les portraits corporate, autrefois réservés au « print », sont désormais destinés à internet et leurs utilisations sont diverses ( site web de l’entreprise, réseaux sociaux, profils Facebook et LinkedIn, twitter… ). Balayage rapide des profils et utilisation massive des téléphones portables, il faut une bonne photographie de soi qui se démarque.
C’est avec mon expérience de portraitiste de studio (http://benjamindediesbach.com/portfolio) que j’ai réalisé ces portraits corporate.

Mixte shooting par Benjamin de Diesbach
MIXTE : Pour cette agence de communication, située à Arras, j’ai décidé en accord avec ses dirigeants, de réaliser une série en Noir et Blanc. Le fort contraste souligne la modernité du site de l’entreprise. http://www.agencemixte.com

Aurélie Pierron
Aurélie Pierron 2 par Benjamin de Diesbach BlogBenoit Delerue
Benoit Delerue par Benjamin de DiesbachPascale Nollet
PAscale Nollet agence Mixte par Benjamin de Diesbach BlogSteeve Gruson
Steeve Gruson par Benjamin de Diesbach Blog
JURISCONSEIL : Pour ce cabinet d’avocats et de juristes d’affaires ( Paris et Marseille) j’ai travaillé avec la directrice artistique Patricia Andréozzi (http://www.andreozzi-tales.com). Patricia souhaitait une ambiance tamisée où les visages émergeaient de l’obscurité. La lumière devait être naturelle, d’inspiration peinture flamande. Merci à Patricia pour ses photos du making of.

B de Diesbach par Patricia AndreozziHynd Lamrhari
Hynd Lamrhari 2 par B de Diesbach blogMaître Fornet
Maitre Fornet par Benjamin de Diesbach BlogMaître Latil
Jérôme Latil par Benjamin de Diesbach BlogThomas Gadinel
Thomas Gadinel 2 par Benjamin de Diesbach Blog copie
NORD CONVENTION BUREAU : Une série de portraits en couleur et en noir et blanc afin d’exprimer le dynamisme d’une équipe pimpante. NCB est chargé par la Région Nord Pas de Calais-Picardie du développement du tourisme d’affaires ( évènements professionnels, séminaires, conventions). http://www.nord-france-convention.com

NCB Shooting par Benjamin de Diesbach BlogEmilie Lopez
Emilie Lopez Nord Convention Bureau par Benjamin de Diesbach blogValérie Lefebvre
Valérie Lefebvre Nord Convention Bureau par Benjamin de DiesbachLaurence Péan-Cousin
Laurence Péan-Cousin Nord Convention Bureau par Benjamin de DiesbachAlice Venet
Alice Venet Nord Convention Bureau par Benjamin de Diesbach
4 conseils à retenir pour une bonne photo de profil

1) La Lumière : la photo c’est d’abord la lumière. Cherchez une lumière naturelle tamisée ou faite appel à un studio professionnel.
2) La Netteté : La caractéristique d’une photo amateur est son absence de netteté.
3) Le Fond : Il doit être minimal. Évitez tout ce qui peut perturber la lecture de l’image.
4) La Cohérence : un seul beau portrait suffit ! Choisissez le même portrait sur tous les réseaux sociaux et évitez de changer de photographie tous les mois. C’est la répétition qui crée l’image de marque et votre e-réputation.

Si l’amour durait

Si l’amour durait

A mesure que je vieillis, je prends conscience de la beauté des photos prises par ma mère. Photographe dans les années 60, son regard exigeant a su capter les moments de vie de notre famille.

famille_Diesbach-1
Me voici au dos de mon père, en promenade dans une forêt normande. J’apprécie particulièrement, le regard scrutateur de ma grande sœur Stella. Elle se demande sans doute, en quoi ai-je mérité cette place de Roi. L’art du photographe est de saisir ces moments éphémères et fugaces.

famille_Diesbach-2 copie
La fascination qu’exerce la photographie sur moi, provient sans doute de sa puissance de transmission. L’image n’a pas besoin de mots pour exprimer un sentiment. Nul besoin de discours pour transmettre l’amour entre les membres d’une même famille. Je vous invite à aller voir mes photos de famille : http://benjamindediesbach-mariage.com/famille
Offrez une séance de photos à vos amis et à leurs enfants : un magnifique cadeau pour la vie !

Famille_Dreymann_Diesbach-2

Les copains d’abord

Les copains d’abord

Enfant dans les années 70, je regardais les doubles albums des Beatles (le rouge et le bleu) avec admiration et effroi. Admiration pour la face « jeunes et jolis ». Fraîchement rasés au début des années 60, John, Paul, George et Ringo étaient pour moi l’incarnation de l’élégance. Effroi, lorsque je retournais la pochette et que je retrouvais le quator  en hippies hirsutes et avachis.

The Beatles

Durant quelques jours de vacances en novembre, j’ai retrouvé mon vieil ami, le guide de montagne, Yves Lagesse. A la manière des Beatles, nous avons refait une photo prise, il y a 25 ans au même endroit. Il m’est alors venu cette pensée : on ne fait jamais assez de photos avec les êtres que l’on aime. Morale de l’histoire : faites bosser les photographes !

compères-1

Restez Groupir !

Restez Groupir !

Ces deux photographies ont été réalisées au château de Varennes, durant le mariage d’Helen et Mark. L’emploi de flashs de studio de part et d’autre du groupe, permet de rendre l’image beaucoup plus graphique.

Château de Varennes Diesbach 2

Château de Varennes Diesbach 1

La difficulté de ce type d’image réside dans l’écart de luminosité entre le fond (le château et le ciel) et le groupe au premier plan. Si le ciel est bleu, le groupe est sous exposé. Si le groupe est correctement exposé, le ciel est trop clair et l’on perd alors son bleu magnifique. Seul l’emploi des flashs permet de compenser cet écart et créer ainsi une image forte.

Château de Varennes Diesbach 3

J’apprécie ce mélange de lumière naturelle et artificielle pour les photos de groupe. Cela donne une dimension plus exceptionnelle aux classiques séances de poses. Voici un autre extrait de photos de groupe, réalisées dans le Jura Suisse durant le mariage d’Aurélie et Bernt.

Saint-Brais_Jura_Diesbach-2

Saint-Brais_Jura_Diesbach-3

Saint-Brais_Jura_Diesbach-5

Dites OUI à la retouche

Dites « OUI » à la retouche

windsor 2
La retouche photographique a toujours existé. Avant l’arrivée du numérique, elle s’effectuait au pinceau. Comme on peut le voir sur ce très beau portrait des Windsor, Il y a toujours eu le désir d’améliorer l’image. L’image et non la réalité. Car contrairement à ce que l’on pense, l’image photographique n’est pas l’enregistrement de la réalité. L’utilisation de lumière artificielle par exemple accentue les défauts d’un visage. Une retouche subtile rétablit alors, ce que l’œil saisit.

1. Faire disparaitre les zones de brillance

Brillance
La prise de vue au flash possède un avantage et un inconvénient. Le flash produit une lumière dure qui accentue les traits du visage, les rendant plus graphiques et donc plus visibles. En revanche, il crée des zones de brillance disgracieuse. Dans ce cas de figure, je me transforme en « maquilleur numérique ». J’ouvre l’image dans photoshop et je viens appliquer doucement l’outil tampon sur la peau.

2. Ajouter, Éliminer

Mariage Tour Eiffel Diesbach
Créer un beau visuel, c’est aussi à la prise de vue, être capable d’imaginer comment le sublimer. J’ai réalisé cette photo le jour du mariage de mes amis Andréa et Grégory Fitoussi. La perspective du champs de Mars est magnifique mais le grillage et ses piquets (arrière fond) me déplaisaient. A la post production, je les ai fait disparaître et j’ai agrandi la zone herbeuse.

3. Changer les têtes

Mariage Retouche Diesbach 4
La photo de groupe est une opération difficile. Obtenir des participants leurs plus beaux sourires en même temps, relève de la mission impossible. Afin de conserver un beau souvenir , je prélève sur une même série d’images des échantillons : je « mixe » les têtes !

4. Obtenir un beau Noir et Blanc

Mariage Retouche Noir et Blanc Diesbach
Contrairement à ce que l’on pense, il n’y a rien de plus difficile que de créer un beau Noir et Blanc. La simple conversion d’une image couleur en monochrome écrase toutes les subtilités. Cette conversion a l’avantage d’être rapide mais elle rend l’image terne et plate. Pour redonner du relief à la photographie, il faut l’ouvrir dans photoshop et appliquer de multiples réglages locaux. C’est une opération longue et minutieuse.

Pour découvrir mon travail de retouche : cliquez ici.